Jolie fleur orangée
L'adjectif "imbriquées" prend tout son sens ici même quant aux images dégagées de cette portion de 'Révélation' si dense de par les visages qu'elle renferme. Ce que je vous présente à l'instant est un phénomène rarissime, à mon avis, sinon tout à fait unique. Il faudra bien lui trouver une explication ou du moins la chercher à l'aide d'hypothèses, car le mystère, quant à moi, reste entier. Notre cerveau renferme-t-il tellement d'autres facultés jusqu'ici insoupçonnées ou peu ou pas explorées pour produire de pareilles figures se compénétrant sans le concours de la volonté de celui ou celle qui peint ? Ou s'agit-il de quelque autre phénomène inexpliqué ? Nous devrons y revenir, à coup sûr. Jugez vous-même de par ce qui suit.

Engrenages
Nouveau zoom sur la zone centrale de la toile
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Suite à l'exploration partielle de ce qui entoure l'Homme de granite, nous allons maintenant explorer les figures qui, littéralement, l'habitent. Avant d'apprécier mes trouvailles, peut-être voudrez-vous encore appliquer toute votre sagacité à les isoler vous-même ? Quant à moi, je commencerai par ceux que j'appelle les Russes, celui qui est d'allure triste et l'autre animé de gaieté, car ce dernier semble chanter. Tous deux participent de la même forme, hormis la bouche. Intéressant !
Une personne - deux états d'âme
Veuillez d'abord cliquer sur chacune des flèches ci-dessous.
Celui que j'appelle "Le Russe triste"
Celui que j'appelle "Le Russe gai"

Ici, en particulier, il faut prendre une certaine distance pour bien les percevoir.

Les deux Russes imbriqués l'un dans l'autre
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.

Des traits qui aident, mais dont il faut apprendre à se passer pour une meilleure saisie du personnage.

Le Russe triste avec conour
Le Russe gai avec contour
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.

Encore une fois, s'éloigner pour moins voir le grain du papier entoilé
et mieux percevoir le réalisme de ce personnage.

Le Russe triste dégagé
Le Russe gai dégagé
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.

Je me les représente comme les Juifs russes dans l'excellente comédie musicale de Joseph Stein (1971) "Un violon sur le toit".

Acteur juif dans
Acteur juif dans
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Stacks Image 1571
Les deux Russes côte à côte
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Prête-moi un oeil, je te prêterai mon nez ou ma bouche
Astrolabe
  • Personnalités multiples
    Personnalités multiples
    Nous voici au coeur de l'Homme de granite. Après le Russe triste et gai, je vous invite à y voir une figure qui occupe la plus grande partie de cet Homme de granite. Il est de profil et regarde vers l'ouest.

    Certes, vous aurez à faire abstraction de tout ce qui encombre et "obscurcit" ce personnage, mais vous devriez tout de même percevoir ses lèvres, son nez et son oeil assez clairement dans l'image sans contour, proposée dans son contexte ci-contre ou dans l'ensemble plus complet plus haut dans cette page qui vous permet de vous éloigner quelque peu.

    (N.B. Vous pouvez naviguer à l'aide du clavier fléché ou simplement cliquer sur l'image.)
  • George VI ?
    George VI ?
    Avec le contour que j'ai tracé, vous pouvez apercevoir ce que moi-même j'y vois, ce que des explications ou un doigt qui pointe et tente de dessiner dans le vide ce que je perçois ne saurait faire.

    Je propose ici le personnage de George VI. Peut-être sera-t-il plus facile à reconnaître dans la figure suivante dégagée de tout ce qui l'entoure ?

    À noter toutefois, que ces lignes traçant le contour d'un personnage et parfois indiquant la position de la bouche, d'un oeil et façonnant la forme du nez peuvent empêcher en même temps une saisie plus "réaliste" du personnage tel qu'il apparaît sans ce contour. D'où la nécessité de le "capturer" dans son contexte naturel.
  • Prête-moi ton nez <br /><br />… j'en ferai mon oeil
    Prête-moi ton nez

    … j'en ferai mon oeil
    Dégager ainsi de son contexte un personnage peut certes aider à bien le reconnaître. D'aucuns diront qu'il est facile de découper à volonté et de façonner selon son gré de tels personnages.

    N'oublions tout de même pas que je me guide sur les changements de teintes pour ce faire et que l'intérieur de cette forme dégagée est intact, donc encombré de tout ce qui ne lui appartient pas en propre. Ce qui constituait le nez du Russe (ou peut-être vaut-il mieux choisir ses lèvres ?) devient ici l'oeil de cette figure.

    Ce n'est qu'en regardant l'original, faut-il le répéter, que l'on peut s'autoriser une telle opération d'extraction pour mieux projeter ce qu'une vision subjective a de concret pour l'initiateur de cette observation.
  • George VI <br />sur une pièce de monnaie canadienne de 5¢ ici
    George VI
    sur une pièce de monnaie canadienne de 5¢ ici
    Photo de George VI, roi d

    Le voici ce roi du Royaume-Uni de 1936 à 1952.



    Que pensez-vous de la ressemblance avec mon personnage ? Oui, la bouche du roi est plus souriante. Alors, il faudra peut-être se rabattre sur ma vision suivante pour identifier ce personnage.


    Outre ce détail, vu de profil comme sur la pièce de monnaie, il me semble facile d'accorder cette silhouette avec ma perception du personnage.
  • …ou Copernic ?
    …ou Copernic ?
    La première fois que j'ai aperçu ce personnage dont il est question ici, je l'avais nommé "Copernic", nom du célèbre médecin et astronome polonais Mikołaj Kopernik, célèbre pour ses théories héliocentristes, ce qui éventuellement entraîna de profonds changements du point de vue scientifique, philosophique et religieux. L'on parle maintenant de révolution copernicienne.

    Voici ce dont je parlais à l'instant: le découpage à l'aide de contours, ce qui montre autant qu'il peut embrouiller ces figures, mais a le mérite de bien indiquer là où il faut regarder. À vous d'exercer votre oeil avec les photos suivantes de Nicolas Copernic que l'on peut trouver sur Internet.

  • C'est Copernic, me suis-je dit
    C'est Copernic, me suis-je dit

    Est-ce vous préférez voir ce personnage ? À vous d'en décider. Après tout, ces prête-noms sont tout à fait subjectifs. Comme je suis quelqu'un qui aime étudier l'histoire de l'humanité depuis mon enfance, ces illustres personnages m'ont toujours fasciné. C'est donc un hommage que je leur rends. De fait, ces attributions de noms viennent assez facilement dès que j'aperçois une figure. Je ne peux m'empêcher de la baptiser, ce qui est fort pratique, je le rappelle, pour s'y retrouver dans la plus que centaine de personnages découverts à ce jour.
Compas
Poursuivons notre quête de personnages dans cet environnement restreint. Ce terme d'imbriqué s'applique encore à ce personnage et à ceux qui vont suivre dans cet espace généreux en diverses formes. Pour apercevoir celle que je m'apprête à vous dévoiler, il faut partir du menton de Copernic et aller en diagonale selon un axe ouest - est. Ce personnage emprunte la partie supérieure du Hidalgo espagnol. Je l'ai finalement appelé le Carthaginois. Son regard se dirige vers le haut et sa tête est penchée vers l'arrière. Il est de profil et regarde vers l'ouest. On perçoit bien son oeil, son nez, sa bouche et il arbore un bouc bien taillé.

Le Carthaginois en contexte
Sculpture tunisienne d
Avant de vous reporter aux formes "coutourées" et dégagées de cette figure que je vous propose, en suivant les directives ci-dessus et en vous référant à la sculpture du Carthaginois proposée vous pourrez peut-être apercevoir ce personnage qui est pour moi un des plus beaux de par ses traits bien définis. Un peu de recul aide devant la portion ciblée ici.
Le Carthaginois avec contour
Le Carthaginois dégagé
Ce qui suit est moins évident si tant est que l'on puisse employer ce qualificatif pour décrire ce qui précède. L'en-tête parlant de prêt et d'emprunt de certaines parties du visage prendra tout son sens ici. Retournons en haut de page et tâchons d'y découvrir un tout petit visage que je désignerai sous le nom de Jacques Cartier, ce Malouin qui a découvert le Canada et ses habitants pour le compte des Français. Indice: le nez du Carthaginois en constitue sa tête dans sa presque totalité. Une fois ce personnage repéré, élargissons quelque peu la zone vers la gauche. Cette fois, j'y aperçois un personnage que je nommerai "Magellan", nom du célèbre navigateur et explorateur portugais. Une fois examinée cette portion de la toile 'Révélation', retour ci-dessous pour vérifier ces prétentions de ma part. À tout de suite !

Instrument de navigation maritime
S'approcher pour mieux s'éloigner ensuite
Jacques Cartier en contexte
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Dans cette portion de 'Révélation' agrandie par trop, je dégagerai deux personnages que j'ai voulu reconnaître comme des explorateurs des siècles passés, deux grands navigateurs, l'un Français, l'autre Portugais.

Débutons avec celui que j'appellerai Jacques Cartier. Il occupe la moitié droite supérieure de cet extrait. Sa figure est de trois quarts et il regarde vers la gauche. Cliquez sur les onglets suivants pour un contour, des formes dégagées du contexte et des illustrations du personnage.
Un tout petit visage pour un grand Monsieur
Le grain du papier est par trop proéminent ici pour bien percevoir cette figure. Le contour vous indique l'emplacement exact de celle-ci, cependant. Remarquez que cette zone recouvre la bouche du Russe gai vu il y a quelques instants. Revenez sur l'onglet précédent et réessayez de l'apercevoir avant de passer aux formes dégagées suivantes.
Pourquoi pas Jacques Cartier ?
Extrait ancien de Jacques Cartier vu dans la toile
Jacques Cartier dégagé du contexte
Jacques Cartier dégagé du contexte - cliché ancien
Une fois dégagées de leur contexte, ces formes nous apparaissent plus clairement. Les images de gauche et du centre sont les mêmes et proviennent d'un cliché de caméscope pris en 2002. Il fut l'un des quelque vingt premiers personnages que j'ai aperçus, je pense.
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Étonnante ressemblance tout de même !
Représentation traditionnelle du navigateur Jacques Cartier
Extrait d
Voici ce navigateur parti de Saint-Malo en France en 1534. Il fut l'un des premiers Européens (sans doute les Vikings l'avaient-ils fait avant lui) à mettre les pieds sur le continent nord qu'il baptisera plus tard le Canada à partir du mot "kanata", vocable que les Hurons ou les Iroquois employaient pour désigner un village, semble-t-il. Voici également ce que l'on dit au sujet de la provenance de cette illustration de Jacques Cartier sur Wikipédia:

Portrait de Jacques Cartier par Théophile Hamel, 1844, d'après un portrait aujourd'hui disparu produit en 1839 par François Riss (1804-1886).
— On ignore cependant son vrai visage.

La seconde image provient d'un cliché d'une partie
d'une murale peinte dans la ville de Québec.

S'approcher pour mieux s'éloigner ensuite
Zoom sur le visage de Jacques Cartier dans la toile
Je vous restitue ici la même portion de la toile 'Révélation' que ci-dessus. Cette fois, vous allez essayer d'y voir une figure qui vous regarde bien en face et qui occupe le plein centre et presque toute la hauteur.

Si vous avez déjà vu une peinture de l'illustre Fernand de Magellan dans le dictionnaire, ce visage a une certaine ressemblance avec celui-ci et il vous sera alors plus facile de détecter ce visage.

Certes, dans un visage, selon l'éclairage ambiant, des zones claires et plus ombragées apparaissent, ce qui est le cas ici.
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Se prêter volontiers tout entier au voisin
Jacques Cartier avec contour le délimitant dans la toile
En éloignant ainsi la zone privilégiée, il devient plus facile d'apercevoir ce personnage que je désigne par le nom de Magellan.

Vous remarquez dans quelle proportion la figure de Cartier contribue à façonner cette autre figure qui ainsi vient constituer une bonne partie de son visage.
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Pourquoi pas Magellan ?
En vous éloignant quelque peu de l'objectif, que pensez -vous de ce personnage tel que dégagé de l'ensemble ? Loin d'être parfait, il apparaît tout de même fort réaliste, ne pensez-vous pas ?
Magellan vu par moi dans la toile
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Un rapprochement fort à-propos ?
Photo de Magellan du musée maritime
Fernão de Magalhães en portugais (et Fernando de Magallanes en espagnol), né dans le nord du Portugal aux environs de 1480 et mort sur l'île de Mactan aux Philippines le 27 avril 1521, est un navigateur et explorateur portugais de l'époque des grandes découvertes. Il est connu pour être à l'origine de la première circumnavigation de l'histoire – achevée en septembre 1522 sous les ordres de Juan Sebastián Elcano après trois ans de voyage – en ayant navigué vers l'ouest pour rejoindre les Moluques, découvrant sur son chemin le détroit qui porte son nom.
On dit également de lui: c'est ce projet de rejoindre par l'ouest les îles des Épices, soutenu finalement par la Couronne espagnole, qui conduisit la flotte qu'il commandait à effectuer le tour du monde, ce qui n'était en rien le projet initial. L'événement eut un retentissement considérable en Europe. Après un peu plus d'un quart de siècle, le projet de Christophe Colomb était enfin réalisé et comme le souligne Pierre Chaunu « jamais le monde n'a été aussi grand qu'au lendemain du périple de Magellan ». (Voir l'article au complet sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fernand_de_Magellan)
Bravo pour votre patience si vous m' avez suivi jusqu'ici ! Il y a tant à découvrir encore ! Pour terminer ce tour des vingt personnages, je vous donnerai ici presque en vrac cinq autres figures qui sont parties prenantes du Hidalgo et donc de l'Homme de granite. Encore une fois, à vous de juger de la pertinence de mes choix de personnages et surtout, du réalisme plus ou moins grand de ceux-ci. Une fois terminée cette étape, nous poursuivrons l'exploration dans chaque coin et recoin de cette toile. Il y restera encore de nombreuses figures aussi belles et concrètes que plusieurs de celles que vous avez vues jusqu'à présent. Alors, un dernier effort de perception dans cette zone restreinte.

Meuble à tiroirs symbolisant toutes les figures imbriquées dans la toile "Révélation"
Le Scandinave - contours depuis le contexte
Le Viking avec contours
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.

Sauriez-vous voir un personnage fort ressemblant
à celui-ci dans la partie inférieure du Hidalgo ?

Photo de Oliver Hardy dans son rôle comique du Gros
Mon Oliver Hardy en contexte
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Mon Oliver Hardy avec contour
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Mon Oliver Hardy en contexte
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Mon Oliver Hardy dégagé totalement
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Peinture représentant Thomas Moore
Mon clerc de la Renaissance avec contour
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Évidemment, il vous faut les retrouver dans l'original, sans l'aide des traits et dans son contexte. Ce personnage était le dernier que j'avais l'intention de vous montrer dans l'Homme de granite bien que j'en vois d'autres. Je préfère de beaucoup continuer avec vous l'exploration d'autres formes bien constituées qui laissent peu de place au doute et à l'incertitude quant à leur réalisme en tant que personnage. Suivez-moi. J'aurai beaucoup d'autres occasions de vous éblouir avec cette oeuvre extraordinaire qu'est 'Révélation', cette huile peinte en 2002 par Margin.
Vous avez sans doute reconnu Oliver Hardy plus haut sur la photo, ce comique américain qui jouait en duo avec l'Anglais, Stanilas Laurel dans les aventures (ou mésaventures plutôt) du Gros et du Maigre.

Il suffit de repousser la ligne de contour d'à peine quelques millimètres pour voir cet autre personnage à même le précédent. Il me fait penser à un érudit du Moyen-Âge ou de la Renaissance, un Thomas Moore, par exemple, sans toutefois dire qu'il lui ressemble vraiment. Il porte un chapeau qui recouvre sa chevelure et descend très bas sur son front. Il a un nez proéminent et ses lèvres incurvées vers le bas nous montrent un personnage sévère ou grave.
Mon clerc de la Renaissance dégagé
Copyright © John Smith, All Rights Reserved.
Faisons un petit intermède et regardons ce que nous avons vu d'une autre manière, cette fois en s'amusant quelque peu. Pour cela, une petite animation autour de «l'Homme de granite». Mes talents pour la 3D n'étant pas très développés pour l'instant, je me contenterai d'une animation en 2D ici. On y voit et on y entend quelques-uns des personnages déjà dévoilés s'entretenir dans une cacophonie de langages différents si l'on clique sur l'affiche de la vidéo.