Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus. comments powered by Disqus

Libérer l'imagination

Une expérience de peinture gestuelle ou intuitive avec des jeunes du primaire

Après avoir visité l'exposition de Margin à la bibliothèque locale avec ses élèves, notre fille Stéphanie a invité sa mère à poursuivre l'expérience dans sa classe, ce qui fut fort apprécié par ceux-ci. Certains qui éprouvaient de la retenue au départ ont pu se laisser aller à leur inspiration du moment et d'autres, complètement inhibés au début, ont pu se libérer et finalement s'exprimer par la peinture. Bien qu'aucun n'ait produit de chefs-d'œuvres ce jour-là, cette initiation a peut-être donné des idées à ceux et celles plus enclins à s'extérioriser par les arts d'une façon différente que par la peinture figurative. À voir le sourire de Margin, on devine combien l'expérience d'interaction avec les jeunes lui a plu. Brillante idée de notre fille enseignante que d'inviter sa mère ainsi.

Margin dans la clase de notre fille
Margin avec un groupe de filles
Margin avec un groupe de garçons
Margin et d'autres filles du groupe
Margin et l'une des élèves
Margin et l'un des élèves

Cliquer sur l'image pour voir d'autres photos

Comments

Les chemins de la création

Le côté instinctif de la création

Il y a parfois de ces coïncidences incroyables, comme par exemple celles que je vais vous exposer.

L'étude du japonais m'a inévitablement amené à étudier les signes chinois (Hanzi->Kanji) que les Japonais utilisent concurremment avec deux autres syllabaires de leurs crus et, quelle ne fut pas ma surprise d'apprendre qu'une des traductions selon les sens divers du mot "création" utilise le kanji
qui représente une bouche surmonté d'une vache, en quelque sorte "la vache qui parle", ce rectangle sous la vache représentant un orifice, et par extension la bouche. Or, la face D exhibe une "figure" de vache accompagnée de son veau.

Ce mot "création" dans le sens large de "production", par exemple comme dans la création du ciel et de la terre 天地創 【てんちそうぞう nous montre ce même signe de la "vache" ajouté à un autre signe signifiant marcher, la route, le chemin, entrant également dans la composition du mot "voie" , notamment dans le sens abstrait que l'on retrouve d'ailleurs pour désigner la voie spirituelle des arts martiaux (le "do" ou "tao" des Chinois) qui se retrouve dans bien des kanji.

La vache et son veau dans la face D de Révélation


Je pense alors à l'animal et son instinct, ce qui me renvoie au côté instinctif de l'art gestuel, la personne se mettant en chemin, sur la voie de la création, prête à produire intuitivement ce qui vient à son esprit et disponible à ce que ses sentiments du moment lui dicte.

Et il y a davantage. Considérez à nouveau ce que je vous ai proposé en antichambre, "La Gardienne de l'Au-delà". Vous vous rappelez? Cette fois, c'est le mot "révélation" qui lui-même peut avoir plusieurs sens selon, bien sûr, les contextes où ce vocable se retrouve. Ici, dans ce mot,
啓示 【けいじ】il désigne un oracle, une révélation ou un message divin; 天啓 【てんけい】une prédiction divine, une révélation (divine).

Voyez ce signe
parmi les deux mots composés précédents: à gauche, il y a le signe désignant la porte; à droite le maître ou la maîtresse de corvée qui veille à ce que l'ouvrage se fasse et qui est prêt-e à rectifier les gestes fautifs à l'aide de son bâton, le cas échéant. En dessous, à nouveau, le rectangle représentant la bouche, donc la parole.
Poursuivre la lecture de l'article…
Comments

Origine de la toile "Révélation"

Capture d’écran 2015-03-10 à 16.48.49

Comments

Comme une bouteille lancée à la mer

La toile "Révélation" vous livrera ses secrets

Lancement du site

Aujourd’hui, après une préparation de plus de dix années et plus spécifiquement de deux années de travail à confectionner ce site web, voici qu’est enfin publié ce que je voulais montrer à tous: la toile “Révélation” nommée aussi “La Mémoire du Temps” réalisée par Margin au début de l’année 2002. Une toile que je qualifie de mystérieuse, car ce qui apparaît comme une œuvre abstraite, sans contenu figuratif, devant laquelle l’on pourrait facilement passer outre sans trop la remarquer, par exemple, dans une exposition où quelques centaines de tableaux sont accrochés, eh bien, cette huile de 16” x 12” (40 x 30 cm) renferme des trésors insoupçonnés, une véritable mine dont j’ai voulu explorer à fond les ressources et qui a retenu mon attention tout ce temps, d’où l’analyse que j’en ai faite qui occupe le coeur de ce site et à laquelle je consacre la plupart des pages. Que peut-on tant dire d’une simple création, par une amatrice de surcroît en la matière, qui ne soit pas de vaines élucubrations ou des propos purement techniques destinés à des spécialistes de l’art moderne? C'est que je qualifie cette toile de mystérieuse et d'énigmatique! En quoi? C’est justement le but que je me suis employé à poursuivre dans l’élaboration de ce site: proposer à tous ce phénomène inusité; décrypter, si je puis dire, ses secrets et susciter un questionnement.

Si vous avez pris la peine d’explorer la présentation et les pages s’y rapportant et qu’en plus vous avez observé vous-même cette toile déclinée en quatre tableaux avant d’y lire les interprétations que j’en ai faites par contours ou découpages, vous aurez constaté, comme nous au début, que rien de tellement évident ne ressortait de cette production artistique. Tous ceux et celles qui ont suggéré un contenu quelconque y ont vu un paysage: des montagnes à l’intérieur desquelles un ruisseau ou un torrent se fraie un chemin dans la forêt qui prédomine. Une enfant de huit ans a même donné spontanément comme titre “Le vent” à cette création en ne la regardant que très brièvement.

Poursuivre la lecture de l'article…
Comments
Discussion autour de la toile